Jordi Martoranno
Gérone, 1965

Au cours des années 2000, Jordi Martoranno s'est intéressé aux relations et au lien que l'homme établit avec la Nature et le Cosmos. Il utilise des références issues de cultures préarchaïques, mais aussi de penseurs contemporains. Plus tard, il s’est consacré à l’étude de l'influence des symboles sur la culture et la conscience collective.
Jordi Martoranno travaille actuellement sur des projets d'anthropologie sémiotique. Il explore comment les formes des symboles sont générées, leur origine et leurs propriétés morphologiques, ainsi que leur évolution formelle et conceptuelle.
Diplômé de la Faculté des Beaux-Arts de l'Université de Barcelone, il a effectué plusieurs résidences artistiques à Paris, Toulouse, Ustka et New York.
Il a remporté le prix de peinture de la Fondation Vila Casas de Barcelone. Simultanément, le Centre d'Art Contemporain de Gérone lui a accordé la bourse de résidence pour le projet de gravure contemporaine "Filigranes-empreinte sur bois", il a également remporté le concours de l’exposition “voyageurs” du Conseil de Gérone avec le projet d'exposition "Formulaires en correspondance". Dans les années 2000, il a remporté le prix de peinture Garriga Honda Greens (Arte Situations), ainsi que la bourse Kreas de la mairie de Gérone pour la recherche artistique.
Avec Adrià Puntí, il est lauréat de la Bourse des Arts Plastiques de la Generalitat de Catalogne avec le projet «La courbure des sommets». En 2020, il a remporté la bourse Kreas pour des subventions pour des projets artistiques avec le groupe d'artistes "El Círculo de Conversation" avec l'exposition INCIERTA VÍA dans les salles de la Maison de la Culture de Gérone et avec la collaboration de Bòlit, Generalitat de Catalunya, Diputación de Gérone et Mairie de Gérone.